Victor Férès: couturier et plasticien

Il y a quelques semaines, j’ai eu le plaisir de rencontrer Victor Férès ; couturier et plasticien il questionne le corps, son identité, son intimité, ses vies, ses mouvements, ses possibles… Une recherche permanente de techniques, de formes et de matières pouvant être des tissus : papier photographique, fibre de verre, fibre optique… Victor Férès utilise le vêtement comme motif.

D’habitude, je suis très bavarde et là, je suis resté muette devant ses créations, installations, panneaux géants, costumes et habits qui peuvent servir même à s’habiller mais pas uniquement. Je préfère lui donner la parole :

« Le verbe habiller ne s’agit pas uniquement d’habiller un corps, le corps humain a besoin de protection, il faut s’habiller pour se protéger du froid du vent, du soleil…S’habiller n’est pas de l’art, parce que tout ce qui est artistique est inutile par définition. S’habiller dévient artistique quand le vêtement dévient un langage pour partager une identité ou rentrer en contact avec le monde. Une chose que m’intéresse beaucoup est la mémoire, nous sommes les seuls êtres à transmettre une mémoire matériel. A cette mémoire, ont ajoute une culture, une richesse pour ceux qui sont à venir, à partir de cette mémoire ils peuvent construire davantage parce que il y a une précision sur notre évolution. »Victor Férès

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s